Mercredi 1 avril 3 01 /04 /Avr 17:43

A quatre dans une chambre d'hôtel


L'été dernier, j'ai réservé deux lits dans un Holiday Inn, près de Leeds pour emmener mon fils Harry voir le Manège militaire de Royal. Il s'est avéré que son meilleur ami, Josh, aussi voulait y aller, j'ai donc réservé un lit supplémentaire pour lui à l'hôtel. Ensuite, le père de Josh, David, m'a téléphoné pour demander s’il pouvait nous accompagner. C’est ainsi que nous nous sommes rendus à Leeds à quatre.

La chambre à l'hôtel n'était pas exactement comme nous l’avions demandé. Au lieu de quatre lits simples, qui est, je pense, ce que j'avais spécifié, il s'est avéré que leurs plus grandes chambres comprenaient toutes un lit double et deux simples. Pour sauver Harry et Josh de l’embarras à l’idée qu’ils pourraient dormir ensemble, les deux adultes ont rapidement convenu que cela ne nous dérangerait pas.

Le premier soir, nous avons tous les quatre été voir des conneries au cinéma, puis David et moi sommes sortis pour quelques pintes alors que les garçons ont été jouer à la nouvelle Playstation ou X-Box ou quoi que ce soit de Josh dans la chambre d'hôtel.

Quand David et moi sommes rentrés, nous nous sommes tous les quatre mis en T-shirt et en sous-vêtements et nous sommes installés pour la nuit. La température de la chambre était assez élevée (vous savez comment ces lieux semblent être adaptés pour les conditions polaires), aussi nous avons décidé de dormir avec des draps sur nous plutôt que les lourdes couettes fournies.

Et cela aurait été la fin d'une belle soirée sans incident si je n'avais pas été réveillé aux petites heures par quelqu’un jouant avec ma bite.

Alors que j’essayais péniblement de m’extirper du sommeil, impossible d'ouvrir mes yeux parce que l'une des lumières de chevet avait été allumée. J'ai entendu les deux gars glousser et murmurer ensemble. Harry, mon fils, semble être plus proche de moi et je me suis vite rendu compte que c'était sa main qui jouait avec ma bite à travers le tissu de mon caleçon. Josh a murmuré de l'autre côté du lit double:

— Il est gros comment maintenant?

— Je ne sais pas, répondit Harry. Quelque chose comme 18cm, peut-être...

— Mon père à moi fait à peu près 20, dit Josh.

— As-tu tiré son prépuce? demanda Harry.

Je me suis rendu compte que David et moi devons sans doute être chacun couchés sur le dos sur ce grand lit. Et Josh de répondre d’un air narquois:

— Euh, qu’est-ce que tu crois? Comment est-ce que je suis supposé provoquer d’érection sans tirer dessus?

Harry s’est marré et rétorqua:

— Est-ce que tu serais en train de... euh... le branler?

Josh rit en retour et dit:

— Euh, ben... toi pas?

— Non, répondit Harry.

— Pas étonnant qu'il ne devienne pas dur, alors. Tu dois le branler ou ça ne marchera jamais, grogna Josh.

Harry hésitait et dit:

— Ça me semble un peu bizarre de masturber mon propre père!

— Ce serait encore plus bizarre si j'étais en train de branler ton père à toi... Allez, Harry, il dort.

L'idée que Josh pourrait être, lui aussi en train de jouer avec ma bite était, de façon inattendue, terriblement excitant et j’ai senti ma bite durcir encore un peu. Harry n'a pas remarqué car il serrait maladroitement ma bite. J’ai gardé mes yeux hermétiquement fermés, curieux de la suite, le sentant envelopper ses doigts autour de ma bite à moitié dressée. D’une main peu experte, il tirait mon prépuce de haut en bas, un peu trop rapidement à mon goût.

Harry a murmuré à Josh, clairement moins impressionné par ce qui se passait du côté de mon membre. "Il fait environ 18 centimètres. Peut-être près 19." Je savais que 19 était mon record, quand mon excitation était vraiment à son apogée. Quand j’ai atteint cette taille, l’excitation ne peut plus que faire grossir ma bite et la rendre plus dure sans la rallonger. Josh ne voulait pas se contenter de si peu:

— Mon père arrive facilement à 20. Je te l’ai dit, mon gars, mon père a une énorme queue!

— Ah oui! Et il te la montre souvent peut être? tiqua Harry.

— Allez, mon pote, c’est pas comme si c’était bizarre de voir la queue de son père. T’as sûrement déjà dû voir la bite de ton père plein de fois? dit Josh.

— Pas vraiment, et certainement pas en érection, répondit Harry.

J'ai compris que j’étais probablement beaucoup plus pudique envers mon fils que beaucoup de pères.

— Eh bien, je l'ai vu lorsque nous avons fait du camping l'année dernière, s’est mis à expliquer Josh. Il s'est levé le matin avec le sexe dur et je l'ai vu lorsque nous nous sommes habillés, même s'il essayait de se cacher. Et je l'ai vu à la maison une ou deux fois, a-t-il continué, quand il ne savait pas que j’étais à la maison ou qu’il n’avait pas vu que la porte de ma chambre était ouverte.

J’ai senti le lit commencer à trembler avec un rythme régulier et ai réalisé avec une excitation grandissante que ce balancement était causé par le mouvement de la main de Josh sur la bite de son père. Encore une fois, l’érotisme de cette idée m’a surpris et ma bite s’est mise à grossir et durcir un peu plus. David, évidemment, devait prendre beaucoup de plaisir à sentir ainsi son gros membre branlé par son fils! L'idée aurait normalement dû me sembler répugnante, mais pas là, à cet instant, dans la chaleur de cette chambre. Le visage de Harry devait être proche de ma propre queue parce que je pouvais sentir de temps à autre son souffle chaud sur mon gland. Il a murmuré à Josh:

— Elle devient maintenant assez épaisse, et elle se colle à son ventre.

— Laisse-moi y jeter un petit coup d’oeil, dit Josh.

Le lit a cessé de trembler pendant que Josh se levait et en faisait le tour. Harry a enlevé un peu plus mon caleçon et a laissé l’élastique juste sous mes couilles. L'idée que Josh venait me reluquer la queue et la comparer avec celle de son père achevait de me faire gonfler encore ma bite et mon gland n’avait jamais été aussi gros. Josh semblait aimer ce qu'il voyait. Il a murmuré:

— Elle est beaucoup plus épaisse que celle de mon père, mais pas aussi longue.

— Ah oui? dit Harry.

— Et ton père a le gland comme un champignon, tandis que le mien en a un moins gros!

— Bizarre, soupira Harry.

— Viens voir de plus près, dit Josh. Regarde la différence! Harry s'est levé et s’est tourné vers l’autre côté du lit pour regarder la queue de David. Il a presque crié quand il l’a vu:

— Waou! C'est énorme. Est-ce que c'est.. comment dire... normal?

— Je ne le pense pas. Je pense que seize, dix-sept centimètres, c’est censé être normal. Quelqu'un m'a dit que de toute façon...

Josh soudainement a demandé à mon fils:

— Eh! Est-ce que tu as une érection?

Le boxer de mon fils devait ressembler à une tente, de l'extérieur.

— Ouais. Je ne sais pas pourquoi, mais... dit Harry.

Josh dit, en pouffant de rire:

— Tu sais ce qui serait cool? Si tu mettais ta bite à côté de celle de ton père. Et je vais prendre une photo sur ton téléphone!

Harry semblait un peu réticent:

— Je ne sais pas... dit-il.

Moi aussi, je n'étais pas trop sûr que je voulais que les choses aillent plus loin et me demandais si je devais mettre en scène un réveil soudain.

Josh dit:

— Si tu le fais, moi aussi...

— Sur mon téléphone? demanda Harry.

— Ouais. Je te l’ai déjà dit: "Le mien n’a plus de batterie", répondit Josh.

Harry semblait dès lors un peu rassuré par la perspective que Josh, avec son sens de l’humour bien à lui, ne pourrait pas diffuser ces photos en rentrant à la maison. J'ai également été rassuré. Je connaissais bien le téléphone de Harry et pourrais toujours effacer les preuves en prétextant un coup de fil à passer au boulot.

Harry est arrivé de mon côté du lit tandis que Josh se mettait à fouiller à peu près silencieusement dans les bagages pour trouver le téléphone. Josh marmonnait, enthousiaste:

— Ça va être cool...

J'ai ouvert un tout petit peu mes yeux une seconde et j'ai vu mon fils avec le boxer qui faisait une belle grosse bosse sur le devant, de la forme d’une bite de taille tout à fait honorable pour son âge. Il a tiré un peu sur son boxer et j’ai pu constater qu’elle est de forme similaire à la mienne, même si un peu plus petite. Ses poils pubiens, cependant, sont beaucoup plus pâles, héritage de la blondeur de sa mère, et ses couilles semblaient plus grosses que les miennes. Josh est venu vers nous. Son propre boxer qui révélait des signes clairs de son excitation, et j'ai fermé les yeux plus étroitement craignant qu’ils ne me découvrent. Josh a murmuré:

— Mets ta bite à côté de la sienne!

Harry, s’est accroupi à côté du lit et a positionné sa bite de sorte qu'elle soit à côté de la mienne. Josh dit:

— Tire ton prépuce en arrière mon gars...

Harry le fit et me fit la même chose. Ma bite a rapidement augmenté de volume à nouveau, pleine de satisfaction d'être touché une nouvelle fois. L’appareil photo produisit le bruit caractéristique du déclencheur pendant que Josh prenait une photo de nos deux bites, toutes les deux en pleine érection. Harry se remit debout et remit son caleçon.

— J’aimerais tellement que ma queue soit aussi épaisse que celle de ton père, dit Josh. Ça te fait un joli renflement dans ton pantalon, tu sais?

— La mienne va sûrement être comme la sienne… Donne-lui quelques années, pote, répondit Harry.

Je me sentais incroyablement excité rien qu’à entendre Josh complimenter ma bite, je ne pourrais pas expliquer pourquoi. Je voulais désespérément être seul et me masturber comme un fou, en revivant dans ma tête ces incroyables moments. Harry et Josh se retrouvèrent en bout de lit et Josh révéla sa propre érection. Qui semblait d’ailleurs bien amuser mon Harry:

— Wow, Josh! Elle doit faire deux centimètres de plus que la mienne! commenta Harry.

— Oui, mais elle est trop fine je trouve, dit Josh.

— C’est si important? demanda Harry.

— Évidemment! J’ai pas envie d’avoir l’air de ne rien avoir là desous! répliqua Josh.

— Mets-la à côté de celle de ton père. Ton père en a une encore plus longue que la tienne, ordonna Harry. -Eh ben, tu sais bien... comme tu l’as dit, la mienne a besoin d'un peu plus de temps pour grandir! répliqua Josh.

— Elle est longue de combien la tienne? demanda mon fils.

— Eh bien, je n'ai pas vraiment mesuré, répondit Josh.

Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire, en pensant "Ouais, ouais, ouais". Puis il s’est repris:

— Mais je pense que ça fait environ 20 centimètres ou quelque chose comme ça.

Harry a été étonné et dit:

— Putain alors ton père fait au moins 22!

— Je suppose, dit Josh.

— Hey, ta queue est toujours aussi mouillée? demanda Harry.

— Oui, la plupart des mecs ont du liquide qui sort quand ils bandent, répondit Josh.

Harry sembla tout penaud et dit:

— La mienne pas.

— Eh bien, je suppose que la bite de certains mecs ne le font pas. La mienne fait souvent une tache sur mes boxers ou sur ma couette. Et regarde! s’exclama Josh en rigolant "Mon père a fait une petite flaque sur les draps!

La photo fut bien vite prise et Josh s'est levé et a dit:

— Hey, prends une photo de ça!

Il est revenu de mon côté du lit et s'agenouilla à côté de mon érection. Il la prit délicatement d’une main et porta doucement le gland vers sa bouche. J’ai senti son souffle sur mon gland, chaud comme s’il était à l'intérieur de sa bouche, mais sans toucher les côtés, et ma bite s’est mise à avoir un spasme d’impatience. Harry rit et dit:

— Pas mal celle-là. On dirait que tu fais une fellation à mon père!

L’appareil a cliqué pendant qu’une autre photo était prise. Comme Josh retirait ma bite de sa bouche, sa langue a accidentellement touché le frein sous mon gland, cette partie si sensible, et j'ai senti une vague de plaisir me traverser. Josh murmura:

— Hmmm... un goût un peu salé...

Harry rit, presque trop fort.

— Merde, tu ne l’as quand même pas vraiment léché? dit-il.

Josh semble réaliser qu’il aurait peut-être poussé les choses trop loin et répond:

— Bien sûr que non p’tit con!

Ce beau jeune homme a fait le tour du lit une nouvelle fois, vers David pour prendre une photo de mon fils avec la bite bien plus grande de David dans la bouche.

— Mets-en autant que tu peux dans la bouche, dit Josh.

Harry n'était pas très enthousiaste et répliqua:

— Elle suinte, j’ai pas envie de goûter à ce liquide bizarre moi!

Après avoir un peu insisté, une nouvelle photo fut prise, de mon garçon avec la bite de David en bouche. Puis Harry s'est levé et a dit:

— Prends une photo de ça, mon pote...

Josh a ri et, dit, en voyant ce que mon fils faisait:

— Oh, ben merde!

La caméra a cliqué de nouveau et les deux garçons ont ri de façon incontrôlable. Quand ils se sont enfin repris, Harry a dit:

— Allez, à toi maintenant...

Josh acquiesça, gloussa, et revint de mon côté du lit. J’entrouvris les yeux et vit qu'il était debout au-dessus de moi, les jambes de part et d’autre de mon corps allongé et nu, me tournant le dos, les mains sur son boxer. À ma grande surprise, il les tira vers le bas, révélant de magnifiques fesses sans poils.

Il s’accroupit et leva ma queue vers le haut. Puis, il s’est assis doucement sur ma bite plus dure que jamais, pressant mon gland contre son petit trou. Harry a murmuré:

— Plus profond, gars. Je peux encore voir le gland. Il faut faire comme si elle était à l'intérieur.

Alors, Josh a pressé son cul un peu plus sur ma queue et j’ai senti son anneau anal s’ouvrir un peu sous la pression de mon gland. Je ne pouvais pas m’empêcher de pousser ma bite en avant, tentant d'entrer lui. Il a ri et dit:

— Hé! Ton père essaie de m’enculer!

Et Harry de son côté n’en pouvait plus de rire. Je n'ai pas pu m'empêcher d’exercer de petites pressions avec mes hanches et Josh semblait s’amuser et prendre du plaisir, agissant en rythme avec mes mouvements, de façon à simuler des rapports sexuels avec mon corps soi-disant inconscient pour amuser Harry.

Une photo a été prise, plusieurs, en fait, mais Josh a continué à pousser son cul tout contre mon gland, son anus étant petit à petit assez dilaté pour laisser passer mon gland gonflé de désir et d’impatience. Il lança son boxer au fond de la pièce et dit à Harry de prendre sa bite en photo. Josh continuait de presser son accueillant petit trou sur ma bite, permettant à ma bite d’entrer doucement, puis la ressortant, chaque coup un peu plus profondément, avec une stimulation et un plaisir de plus en plus proche de la jouissance.

Je jetais un tout petit coup d’œil et vit que la bite de Josh laissait s’échapper beaucoup de liquide séminal, sorti d’une érection impressionnante pour un jeune comme lui… Que je ne pourrai sans aucun doute plus jamais regarder en face sans avoir d’érection. Harry rit de tout ce liquide et Josh, en plein fou rire aussi lui répondit:

— Fais une photo, tu vas voir ça va être encore plus drôle!

Sans avertissement, mon propre plaisir me submergea et je cambrai mon corps en jouissant dans le cul de Josh à longs jets abondants. Ils prirent d’autres photos et le jeune enculé se retira de ma bite, en disant à Harry:

— Tu vois que ton père peut mouiller pas mal, lui aussi, j’ai le cul trempé!

Je me suis senti instantanément coupable d’avoir laissé les choses aller aussi loin, honteux de m’être laissé aller à faire l’amour à l’ami de mon fils. Josh n’avait pas l’air dérangé plus que ça par le fait que j’ai joui dans son cul mais ça ne m’a pas aidé à me sentir mieux… J’ai senti que Harry me nettoyait la bite avec des Kleenex puis il murmura à Josh:

— Je vois ce que tu veux dire au sujet de l'humidité... Mon dieu! Il est trempé ...

Je voulais moi-même me nettoyer et en profiter pour aller pisser pour être honnête, mais, de toute évidence, je ne pouvais plus bouger. En entendant les garçons éteindre la lumière, je me suis laissé sombrer dans le sommeil.

Je dois avoir été réveillé un peu plus tard par les bruits de Josh et Harry se masturbant tranquillement dans leurs lits. Ils ne se sont pas échangé un mot. De toute évidence fatigués par leurs efforts mais, je les entendais se masturber mutuellement et leur souffle indiquait graduellement qu’ils approchaient de l’orgasme. En me laissant aller à nouveau dans les bras de Morphée, j'ai pris conscience que mon propre lit s’était mis à vibrer légèrement. Je me suis rendu compte que David était lui aussi en train de se masturber. Bien que sa technique était bien plus discrète que celle de nos fils, je ressentais tout de même les légères impulsions.

Je me demandais alors si, il avait, comme moi, été conscient de ce que les gars avaient fait et s’il avait apprécié ce moment autant que moi. De toute façon, j’étais trop fatigué pour m’inquiéter de quoi que ce soit et en m’endormant, j’ai juste pu constater que David jouissait à mes côtés pendant que nos fils se masturbaient, faisait un peu trop de bruit pour être honnête. Ils avaient sûrement pu se rendre compte de l’excitation du père de Josh et faisaient tout pour le mener à l’orgasme. Quand ce fut fait, ils jouirent tous les deux, presque en même temps.

Le lendemain matin, la chambre sentait l’odeur en rut de quatre mecs excités. Mon côté du lit était encore mouillé de mes ébats et j’ai remarqué une tache plus sombre du côté de David.

Nous n’avons pas beaucoup parlé pendant le petit déjeuner, chacun revivant les dernières heures dans sa tête… J’ai posé la question de savoir si ils pensaient que nous devions nous trouver un autre hôtel qui disposerait de chambres avec plus de lit, ou même de nous trouver des chambres séparées pour les quelques autres nuits de notre séjour et tous les trois ont secoué la tête à l'unanimité. David m'a demandé, innocemment:

— Pourquoi, Paul? Vous n'avez pas bien dormi la nuit dernière? Quant à moi, j'ai eu une très bonne nuit...

Je lui répondis:

— Eh bien, je ne peux pas dire qu'elle était trop désagréable ...

Harry et Josh se sourirent l’un à l'autre. J’ai demandé:

— Pensez-vous que nous pouvons rester comme nous sommes? Les quatre d'entre nous dans la chambre?

Ils ont acquiescé de la tête pour marquer leur accord. Josh dit avec un sourire:

— On n’est que des mecs hein, je veux dire: il n’y a rien dans cette chambre qu’on ne connaisse pas!

Harry s’est étouffé de rire dans son café et nous avons campé sur cette décision: "Nous resterions dans cette chambre jusqu’à la fin du séjour."


Rencontres très sulfureuses, très très chaud !
 Mmm j’ai envie je mouille déjà …

VENEZ DECOUVRIR LE NOUVEAU SITE GAY  http://meet68.com
Par meet68 - Publié dans : HISTOIRES GAY
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

DIAL MEET68

DIAL MEET68 Dialogue en direct 100% Gay. Dial Sexe gratuit
Cliquer sur la photo pour entrer

 

XLOVE CAM / XLOVE GAY

FREE VIDEO CHAT HETERO
Cliquer sur la photo pour entrer

 

FREE VIDEO CHAT GAY
Cliquer sur la photo pour entrer


 

 

Catégories Histoires

LES MEGA BITES

DES BITES DE PLUS DE 20 CM

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Recherche

ECRIVEZ MOI

Pour m’écrire
Ayant un blog histoires, vidéos et photos et sI vous voulez que vos histoires fantasmes, tofs, vidéos des trucs que vous avez faits ou que vous voulez faire soient  mises dans les blogs. Envoyez  le moi à meet68@meet68.com
Merci

erog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus